1940 : Dakar

COMPOSITION DU « CORPS EXPEDITIONNAIRE FRANÇAIS LIBRE »

OPÉRATION DAKAR
AOÛT 1940
13Demi-Brigade de la Légion Etrangère Lt-Cl Magrin-Verneret, dit Monclar
1Bataillon de Fusiliers-Marins Capitaine de corvette Détroyat
1e Compagnie Franche Capitaine Duriff
1e Compagnie de Chars Lieutenant Volvey
1e Section d’Artillerie Lieutenant Chavanac
1e Compagnie du Train Lieutenant Desmaisons
1e Section de Sapeurs-Mineurs Lieutenant Desmaisons
1e Section de Transmissions Lieutenant Renard
1e Section d’Intendance Intendant Bouton
Service de Santé Médecin-Capitaine Delavenne
Ambulance chirurgicale légère Médecin-Commandant Fruchaud

Soit au total 1 445 hommes

Se joignent à l’Expédition :

Le Général de Gaulle, son Etat-Major et sa Compagnie de Q.G. (Capitaine Dreyfus-Ducas)

Le Général britannique Spears et son Etat-Major

Le Groupe de combat aérien n°1 F.A.F.L. (Commandant Lionel de Marmier).

Période du 19 juin au 10 octobre 1940.

Après avoir été formées en Angleterre depuis le 19 juin 1940 avec les volontaires (militaires ou civils) qui s’engageaient pour continuer la lutte, les troupes françaises libres, cantonnées dans les camps de Morval et de Delville près d’Aldershot, se préparent aux combats.

C’est sous la forme d’un Corps Expéditionnaire que partent de Liverpool, le 31 août 1940, à bord des Transports de troupes « Westernland » et « Penland », les Forces Françaises Libres qui participeront le 23 septembre à la tentative de ralliement du Sénégal, puis de toute l’A.O.F., en commençant par Dakar (opération « Menace »). Ces troupes formeront plus tard la 1e D.F.L.

Une escadre britannique appuie l’opération. Des troupes alliées de renfort sont incluses dans le convoi, mais ne devront intervenir que pour une occupation territoriale pacifique éventuelle.

Unités F.F.L. participant en outre à l’opération « Menace ».

Dans le convoi lourd parti le 26 août 1940 : Aviso colonial F.N.F.L. « Savorgnan de Brazza » (Capitaine de corvette Roux) ; Patrouilleur F.N.F.L. « Président Houduce » (Lieutenant de vaisseau Favreau) ; Cargos F.N.F.L. « Casamance » (Commandant Bries), « Fort-Lamy » (Commandant Le Floch), « Anadyr » (Commandant Quemeneur).

Dans le convoi rapide, parti le 31 août 1940 Avisos F.N.F.L. « Commandant Duboc » (Lieutenant de vaisseau Bourgine), « Commandant Donimé » (Lieutenant de vaisseau de La Porte des Vaux).

L’opération échoue le 25 septembre 1940, après de violents engagements. Il faut perdre l’espoir de voir l’A.O.F se séparer de Vichy, reprendre le combat aux côtés des Alliés et mettre à leur disposition ses ports, ses ressources et ses troupes.

L’A.O.F. ne reprendra les armes contre l’envahisseur de la France que le 11 novembre 1942, à l’imitation d’Alger.

A l’issue de l’opération, le Corps Expéditionnaire F.F.L fait escale à Freetown, en Sierra Leone, puis il est réparti entre le Congo et le Cameroun qui viennent de se rallier à la France Libre.