Ambulance Hadfield Spears

Origine

L’Ambulance Hadfield-Spears est créée en décembre 1939, à Londres, par lady Spears et lady Hadfield et vient en France en février 1940 pour entrer en action au moment de la débâcle. Tout le matériel fut perdu le 23 juin 1940, à Brives, où lady Spears abandonne son matériel au complet et fait ses adieux au personnel français. Entourée de ses infirmières anglaises, lady Spears regagne l’Angleterre, par Arcachon, le 26 juin 1940.
Dès l’organisation de l’armée du général de Gaulle, lady Spears crée, avec l’aide du « British war relief committee » de New York, une seconde ambulance, qui participera pendant quatre ans aux campagnes de la France libre.
Etat-major médical et administration français. Matériel roulant, technique et hospitalier anglais, infirmières anglaises. Infirmiers et conducteurs quakers anglais. Hommes de troupe : noirs du Tchad.
65 véhicules, 12 infirmières, 6 conductrices, 18 officiers, 120 hommes.

Chefs de corps

Médecin commandant Durrbach 5 octobre 1940 Mai 1941
Médecin lieutenant-colonel Fruchaud Mai 1941 Mai 1942
Médecin colonel Vernier Mai 1942 Juin 1945

Opérations

  1. 1941 : La Syrie
  2. 1942 : La Libye - Bir Hacheim
  3. 1942 : L'Egypte - El Alamein
  4. 1943 : La Tunisie
  5. 1944 : L'Italie
  6. 1944 : Le débarquement en Provence

Citations

Félicitations

29 mai 1945

Après avoir vécu dans la peine et dans la foi l’étonnante épopée qui, à travers tous les faits d’armes de Transjordanie, de Syrie, d’Egypte, de Cyrénaïque, de Tripolitaine, de Tunisie et d’Italie, a conduit la glorieuse 1e Division française libre par nos rivages méditerranéens jusqu’à l’Alsace, l’ambulance Spears, fidèle à sa tradition, n’a laissé à aucun autre la tâche de soigner ses vieux compagnons dans la dernière offensive qui par la conquête du massif fortifié de l’Authion a libéré nos Alpes du Sud.
Depuis son entrée dans le secteur, elle a reçu près de 2 000 hospitalisés, dont plus de 500 ont été opérés avec des résultats remarquables.
Au moment où vous quittez les Alpes, c’est pour moi un très agréable devoir de vous adresser les félicitations les plus vives du Service de santé du détachement d’Armée des Alpes.
Je vous demande de bien vouloir les transmettre à tous ceux, officiers, sous-officiers, caporaux, soldats, infirmiers et conductrices, britanniques ou français, qui ont l’honneur de servir sous vos ordres. »

Médecin colonel GUILLAUME,
Directeur du Service de santé du D.A. des Alpes.