BARBIER Michel

10/08/1920 - 08/04/1998

Grade : lieutenant

Unité : BM XI /CCI 2 - 1ère section BM 11

 

Français Libre

 

À propos

Lieu de naissance : Augicourt

Profession : étudiant

Ralliement : londres (juillet 1940)

Date de décès : 08/04/1998

 

Écrits

Lettre de Henry Christian Frizza publiée par le Combattant de la DFL

Notre ami Michel BARBIER nous a quittés !... J’étais pourtant un de ses bons amis, mais j’ignorais le mal qui le rongeait et qui devait
l’emporter le 9 Avril dernier... Sa bonté naturelle et son amour des autres l’empêchaient de parler de sa propre santé..

Il était jeune, notre ami. Il était né le 10 Août 1920 et espérait entrer à l’Ecole Polytechnique lorsque, en Juin 1940, les Allemands envahirent la France. Il réussit à rejoindre l’Angleterre ; il n’avait
pas 20 ans. Puis il partit vers l’Afrique Equatoriale Française, qui venait de se rallier à la France Libre et, c’est à Brazzaville que je le rencontrai, en Janvier 1941, alors que nous suivions ensemble les cours d’Aspirants, au Saint-Cyr de la France Libre.

Nommés aspirants, nous fûmes dirigés, ensemble, sur le Moyen-Orient, par voies terrestre et fluviale, et affectés au Bataillon de Marche n° XI que constituait le Capitaine Xavier LANGLOIS, à compter du 1e Octobre 1941, à Chekri-Ghanem, près de Beyrouth.

Ce furent alors les campagnes du B.M. XI, Michel BARBIER étant Chef de la Section Anti-Chars. Dans un premier temps, Djaraboub, Djalo, Siwa, la dépression de Qattara (137 mètres au-dessous du niveau de la Méditerranée), à nouveau le Caire (5 juillet 1942) puis El Alamein, la Tripolitaine, la Tunisie. Ensuite, débarquement à Naples et Campagne d’Italie - passons sur l’itinéraire si difficile et si coûteux - toujours avec ses canons anti-chars si efficaces ! La Campagne d’Italie étant pratiquement terminée pour la D.F.L., Michel BARBIER est muté à la C.C.I 2, Compagnie Canons de la 2e Brigade, qui nous accompagnera souvent. Puis, débarquement à Cavalaire, le 16 août 44, Toulon, la vallée du Rhône et celle de la Saône, les Vosges et l’Alsace. Et, enfin, l’Authion... Quel beau voyage ! mais à quel prix !..

Voilà pour le soldat, qui finit la guerre avec le grade de Lieutenant d’infanterie de Marine.
Ensuite, la guerre terminée, Michel BARBIER suit les cours de l’Ecole Coloniale et devient Administrateur de la France d’Outre-Mer. Il sert
dans divers Territoires de l’Afrique noire et, après l’indépendance de nos anciennes Colonies, il est nommé Préfet, d’abord des Hautes Pyrénées
à Tarbes, puis de l’Aube, à Troyes.

Préfet honoraire, il est nommé Directeur des Journaux Officiels, à Paris et, Secrétaire Général du Comité National d’Entraide Franco-Vietnamien, Franco-Cambodgien et Franco-Laotien , Comité dont il devient Pésident quelque temps après... tâche lourde et délicate s’il en est...

En 1985, il est élu Président de l’Amicale de la 1e D.F.L.

Et c’est en pleine action que, le 9 Avril dernier, après deux jours d’hospitalisation, il va nous quitter !...

Quel bel exemple d’une vie bien remplie, au service de la France, et aussi au service de beaucoup de gens, connus ou inconnus, qu’il savait aimer et aider avec une ténacité inlassable !

Michel BARBIER repose désormais au cimetière de JUSSEY, dans sa Haute-Saône natale. Le Mercredi 20 Avril, une messe à l’église Saint-Louis
des Invalides a réuni plus de 500 de ses amis. Cette eucharistie était concélébrée par l’Aumônier des Invalides et quatre autres Prêtres, dont
le Père STARCKY.

Repose en paix, cher BARBIER. Tu l’as grandement mérité !...

Et vous, chère Madame, ainsi que vos enfants, si éprouvés brutalement, sachez que les anciens de la 1e D.F.L., et ceux du B.M. XI en particulier participent à votre peine avec beaucoup d’affection.

Henry Christian FRIZZA
28 Avril 1988.

  • Commandeur de la Légion d’Honneur
  • Commandeur de l’Ordre national du Mérite
  • Médaille de la Résistance
  • Croix de Guerre 1939-1945