BENHAMOU Jacob

27/04/1923 - 03/02/2017

Grade : 2ème classe

Unité : BM 24

 

Français Libre

Voir ses décorations

  • Officier de la Légion d’Honneur
 

À propos

Profession : militaire

Ralliement : Tunisie (juillet 1943)

Date de décès : 03/02/2017

 

Notes


Oraison funèbre prononcée par Yvette Buttin-Quélen, Secrétaire générale de l’Amicale de la 1ère DFL, lors des obsèques le 9 février au cimetière de Valmy à la Porte de Charenton.

" Adieu à Benhamou,

En Afrique du Nord où il vivait, notre ami Benhamou, refuse la défaite de 1940 et décide de poursuivre le combat.

En juillet 1943, il rejoint la 1ère Division Française Libre, qui elle, n’a pas cessé de combattre depuis 1940. Venant de Libye, elle vient de terminer la campagne de Tunisie et se prépare à continuer le combat en Italie.

Affecté au BM 24, Benhamou s’entraine en Tunisie au maniement des nouveaux matériels que viennent de nous fournir les Américains.

Les combats débutent en mai 1944 en Italie, sur le Garigliano, dans le cadre de la bataille de Cassino. Son bataillon s’illustre lors de la prise de San Andrea et le franchissement du Liri.

Puis ce sera la prise de Rome et la poursuite des Allemands vers Radicofani et Sienne.

Début août le BM 24 embarque à Tarente, pour débarquer le 16 à Cavalaire.
Les combats sont particulièrement durs autour d’Hyères. La prise de Toulon, le 25 août, entraine de lourdes pertes.

Lyon est libéré le 3 septembre, de nombreux jeunes français rejoignent la 1ère D F L.

Durant les mois d’octobre et novembre, sous la pluie, dans la boue le froid et la neige, le BM 24 combat victorieusement autour de Villersexsel, Giromagny, Ronchamp, Champagney, Plancher Haut, et Bas pour terminer à hauteur d’Auxelles Haut et Bas.
Depuis le débarquement il accuse plusieurs centaines de pertes sur un effectif total d’environ 900.

Après un déplacement Vesoul Royan et retour, le BM24 arrive en Alsace le 1er janvier 1945 et prend en charge un secteur autour d’Obenheim.

Le temps est neigeux, la visibilité mauvaise avec une température moyenne de -10 à -25.

Le BM24 combat des allemands qui engagent des chars lourds : nos pertes sont très sévères : après plusieurs jours de combats, le BM24 succombe sous le nombre le 10 janvier 1945.

C’est la fin de la guerre pour Benhamou. Avec les quelques 230 survivants du bataillon, il part vers l’Allemagne.

Blessé, il est titulaire de deux citations. Sa bravoure lui vaudra la Médaille Militaire puis la Légion d’Honneur.

Durant plusieurs décennies il va œuvrer pour la mémoire de cette période, faisant revivre et partager l’esprit de la France Libre.

 Adieu Benhamou, Français Libre du BM24.
 Tu pars devoir accompli."