Bataillon de Marche n°3

Origine

Formé au Tchad en octobre 1940 avec des compagnies fournies par les différents bataillons du régiment de tirailleurs sénégalais du Tchad renforcées de réservistes français volontaires. Rassemblé à Mouzarak (100 kilomètres nord de Fort-Lamy) et dirigé le 26 décembre, par camions organiques et de réquisition, sur le Soudan anglo-égyptien. Arrivé à El-Fasher le 5 janvier, à El-Abeid le 10, à Khartoum le 18. Embarqué à Souakim le 10 février, débarque par surprise en Erythrée le 12 et commence aussitôt la campagne qui devait se terminer un mois plus tard par la prise de Cheren et de Massaouah.

Chefs de corps

Commandant GARBAY novembre 1940 septembre 1941
Commandant Bavière septembre 1941 février 1942
Commandant Allegrini février 1942 juillet 1942

Opérations

  1. 1941 : L'Erythrée
  2. 1941 : La Syrie
  3. 1942 : La Libye - Bir Hacheim

Citations

A l’ordre de l’Armée

DÉCISION DU GÉNÉRAL COMMANDANT EN CHEF AU MOYEN-ORIENT

4 mai 1941

Bataillon de marche n°3 : Bataillon de marche formé de volontaires qui vient de débuter par un coup de maître. Les 19, 20, 21 février à Cub-Cub (Erythrée), grâce à l’allant des cadres et des soldats, à la confiance des tirailleurs saras en leurs chefs, grâce au sang-froid et à l’esprit de décision du chef de bataillon Garbay, qui a su exploiter au maximum le feu d’une batterie d’artillerie anglaise mise à disposition et qui, en dernier ressort, s’est engagée avec sa section de commandement, a résolu une crise grave, conquis une importante position, fait 430 prisonniers et enlevé 4 canons.