Chanson inspirée un soir de garde dans une forêt des Vosges à la cote 620

par Arsène MICHEL (BIMP)

Un soir de rudes bagarres, les officiers complotaient.

Il faut que l’on offre à ces braves un bon petit souper.

Au moyen de traction animale, les rations furent emmenées
et avec une boîte d’essence le tout fut réchauffé.

Oui, donnez-moi des stious, oh oui, je préfère le H,
mais oui, donnez-moi du beans, donnez-moi du beans, donnez- moi du beans, beans.

Le repas fut magnifique. Par le singe on commença
et de meat vegetable il se prolongea.

Le dessert fut aromatique, composé de je ne sais quoi
et d’un quart de lemon juice il se termina.

Oui, donnez-moi des stious, oh oui, je préfère le H,
mais oui, donnez-moi des beans, donnez-moi des beans, oui.

De cette soirée magnifique, malgré une pénible digestion,
j’en garde un souvenir indélébile, ainsi se termine ma chanson.

J’ai tiré l’air de cette chanson de celle d’un chef de musique qui doucement se mourrait d’amour pour une fille magnifique qu’il trouvait belle comme le jour.

Navigation