Forces Terrestres Antiaériennes

Origine

En octobre 1942, 500 volontaires forment le bataillon des Antilles, équipé à la Nouvelle-Orléans et transporté au camp de Fort-Dix (New Jersey). Commandé par le chef de bataillon Dreanno, le B.M.A. 1 débarque à Casablanca le 12 octobre 1943, séjourne au camp d’El Hajeb, près de Meknès, puis est le 16 janvier 1944 intégré à la 1e D.F.L. en Tunisie, où il devient le 21e Groupe antillais de D.C.A. 

Chefs de corps

Commandant Dreanno

Commandant Lanlo

Opérations

  1. 1944 : L'Italie
  2. 1944 : De Toulon aux Vosges
  3. 1945 : L'Alsace

Citations

A l’ordre de la Division

13 mars 1945

« Groupe Antillais d’élite, sous l’impulsion du chef d’escadron de Kœnigsavarter, commandant les F.T.A. divisionnaires, et le commandement énergique du chef de bataillon Lanlo, a toujours fait preuve des plus belles qualités militaires. Après avoir participé à la campagne d’Italie, a été utilisé à maintes reprises pendant la campagne de France comme unité antichar ou d’infanterie. Premier groupe de F.T.A. débarqué à Cavalaire, a pris une part active dans la réduction des forts de Toulon, faisant de nombreux prisonniers. A tenu, au prix de lourds sacrifices, un front étendu de positions d’infanterie devant Giromagny. A montré une belle ardeur combative pendant la défense d’Herbsheim où un fort détachement du groupe est resté encerclé pendant trois jours, résistant sans défaillance malgré la perte de plusieurs de ses pièces atteintes par des coups directs de chars et la mort de la plupart de ses officiers et chefs de section. A Benfeld, les jours suivants, a repoussé toutes les attaques de l’ennemi, détruisant des chars et faisant des prisonniers. »