GRANIER col Pierre

08/01/1920 - 25/05/2007

Grade : Lieutenant

Unité : BM 24

 

Français Libre

 

À propos

Lieu de naissance : digne

Ralliement : chine (mars-43)

Pseudonyme : C DG

Date de décès : 25/05/2007

Mémoire : Additif B Pefferkorn

 

Écrits

In Memoriam Pierre GRANIER, décédé le 1e août 2008

"Mesdames , Messieurs, Mes chers Compagnons

Pierre s’est engagé en 1939 dans un régiment d’infanterie coloniale, il fut ulcéré par l’armistice de juin 1940, et révolté par la capitulation de l’armée française. Pensant qu’il aurait à combattre un autre ennemi en Extrême Orient, il fut volontaire pour servir en Indochine, et trouve le pays occupé par les japonais, comme l’armée allemande occupait la France.

Il décide alors de franchir le pas, au risque d’être condamné à mort, pour désertion, et passe en Chine, pour regagner les Forces Françaises Libres, au coté du Général de Gaulle.

Il rejoint après bien des péripéties la 1e DFL en Tripolitaine en 1943.

De retour en Tunisie, il se prépare comme toute la Division au sein du B.M.24, comme chef de section, à la campagne de France.

C’est avec le Corps Expéditionnaire Français, commandé par le général Juin, que s’achèvera celle-ci.

Ce sera enfin le débarquement en France, sur les cotes de Provence, qu’il avait quitté 4ans auparavant. Pendant la campagne d’Alsace, il fut avec son régiment, sacrifié par le commandement de la 1e Armée à Obenheim. Après un séjour de 2 mois comme prisonnier de guerre, il rejoint la DFL.

La guerre gagnée en Europe il est de nouveau volontaire pour l’Indochine. Au retour en France, il quitte l’armée et connaît alors dans la vie civile bien d’autres problèmes, mais combien différents. Quelques années plus tard, quand survient la guerre d’Algérie, il reprend du service et put apprécier là-bas ces autres soldats dévoués que furent les harkis.
II quitte de nouveau l’armée, avec le grade de colonel.

Parvenu au soir de son existence, Pierre Granier , a tenu à faire revivre les exaltantes et glorieuses aventures de son Bataillon de Marche, de sa Compagnie, de sa section, et de tous ces compagnons morts au hasard des ravins boisés et des collines calcinées d’France et de France.

Pierre était décoré de la Légion d’Honneur, le Préfet Maritime venait de lui remettre la Croix de Commandeur le 14 juillet de cette année à Toulon.

Il était détenteur de la médaille militaire, officier de l’ordre national du mérite, de la médaille des évadés du titre et de la médaille de la reconnaissance de la nation , de différentes médailles commémoratives et bien d’autres.

Aussi est-ce avec une profonde tristesse que nous adressons, à vous madame, son épouse, oh ! combien courageuse aussi pendant toutes les épreuves de votre vie et en particulier la dernière, à vos enfants Elisabeth, Magali, Dominique, Aline et toute votre famille nos très sincères condoléances et l’assurance de notre profonde sympathie"

"Bir-Hakim...L’Authion" du 3 janvier 2009

En savoir plus

Citations

Le BM 24 à Obenheim

Article 5 Hyères