L’Authion ??

Maurice Gilles - Montpellier le 8 avril 1995 
en mémoire des camarades tombés à l’Authion

Fallait-il, pour mourir, se rapprocher des cieux ? 
Pourquoi donc, à l’Authion, en ce printemps dernier 
D’une guerre sans fin ? Pourquoi si grand charnier 
Où périrent nombreux, nos frères... jeunes... vieux ? 
Pourquoi mes chers amis, par un temps radieux, 
Tant de sang à coulé ? On ne peut pas nier, 
Qu’on pouvait sûrement, fixer dans son terrier, 
Cet ennemi d’alors... en ses arides lieux ! 
Mais nous gênions beaucoup au terme du conflit ;

Il fallait : nous meurtrir... et tuer notre esprit, 
Nous priver de cueillir, les lauriers des combats, 
Par les Free Frenchs gagnés. Nul n’a pu faire mieux... 
Et nous fûmes bien seuls à lutter... tels forçats... 
L’Authion venait à point... pour immoler les Dieux !!

Navigation