La 1ère Brigade Mécanisée héritière des traditions de la 1ère D.F.L

1942-2012 : la 1e BRIGADE MECANISEE commémore les combats de Bir-Hacheim...

et prend la relève de la 1e DFL par le Colonel Michel BILLARD

Depuis fin 2010, la 1ère Brigade Mécanisée (BM) a été désignée par le Chef d’Etat-Major de l’Armée de Terre pour "reprendre" les traditions de la 1e DFL, grande unité qui n’avait plus de filiation directe après sa dissolution à la fin de la guerre, comme de nombreuses autres. C’est uniquement au niveau de la brigade que ces traditions sont reprises et qu’on les fera revivre.

Chaque régiment a ses propres traditions et son héritage. Avec les différentes réorganisations, les régiments n’appartiennent plus à leurs grandes unités d’origine et la 1e BM n’a plus de régiments issus de la 1e Division Blindée (DB) de la deuxième guerre. C’est le poids de l’histoire et la difficulté de faire cohabiter ensemble de nombreuses traditions différentes.

Le 1e Régiment de Spahis a en héritage celui de l’ensemble des régiments de spahis algériens, marocains et tunisiens, ainsi que son passage à la 2e DB.

Le 1e Régiment d’Artillerie de Marine (RAMa), le plus vieux régiment des troupes de marine, a l’héritage de celui du 1er Régiment d’Artillerie (1 RA) de la 1e Division Française Libres (1 DFL).

Le 1e Régiment de Tirailleurs (1 RT) a en héritage l’ensemble des Régiments de Tirailleurs, en particulier la Compagnie de Tirailleurs qui, à un moment, a appartenu à la 1 DFL.

La 1e Brigade Mécanisée est désormais l’héritière des traditions de la 1e Division Française Libre. Elle compte dans ses rangs le 1e Régiment d’Artillerie de Marine, descendant direct du 1e Régiment d’Artillerie.

Pour s’approprier l’histoire écrite par ses grands anciens, elle a tout naturellement participé aux cérémonies organisées pour la commémoration du 70e anniversaire de la bataille de Bir-Hacheim.

Le 30 mai, sous la haute présidence du Ministre de la Défense et dans le cadre prestigieux de la cour d’honneur des Invalides, les unités directement issues des formations présentes à Bir Hacheim étaient réunies, Légionnaires de la 13e Demi-Brigade de la Légion Etrangère (13e DBLE), marsouins du Régiment d’Infanterie de Marine du Pacifique - Nouvelle Calédonie et du 1e Régiment d’Infanterie de Marine (1 RIMA), bigors du 1e Régiment d’Artillerie de Marine (1 RAMA), fusiliers marins.

La 1e Brigade Mécanisée était entièrement représentée, sous les ordres du général PALASSET, par les chefs de corps et les emblèmes des 1e Régiment d’Infanterie (1 RI) et 1e Régiment de Tirailleurs (1 RT), du 1e Régiment de Spahis (1 RS), du 3e Régiment du Génie (3 RG) et du 402e Régiment d’Artillerie (402e RA). C’est avec fierté que la Brigade assumait officiellement et pour la première fois au grand jour son héritage.

Le 11 juin 2012, le chef de corps, l’étendard et une batterie d’honneur du 1e Régiment d’Artillerie de Marine étaient au pied de l’Arc de Triomphe, pour participer au ravivage de la flamme par l’Amicale de la DFL.

Mais la 1e Brigade Mécanisée a aussi fait revivre cette bataille en donnant comme parrain Jean Tranape, ancien de Bir-Hacheim et Compagnon de la Libération, à une promotion de ses engagés volontaires, au centre de formation initiale des militaires (CFIM) de Dieuze, lors d’une cérémonie le 28 avril. Ce sont là plus de 300 hommes et femmes ayant volontairement choisi de porter l’uniforme, qui ont eu comme fil conducteur de leur formation morale et militaire, les récits des combats et des entretiens directs avec leur parrain. C’est une cérémonie empreinte de fierté et d’émotion dans laquelle se transmettent, sans mots les valeurs de nos anciens.

Le 14 juillet, à nouveau derrière le général Palasset, la 1e Brigade Mécanisée a défilé sur les Champs-Elysées. Elle commémorait le 70e anniversaire de la bataille de Bir-Hacheim, et mettait en valeur ses unités qui venaient de rentrer de mission au Liban et en Afghanistan.

Enfin, le 25 juin, c’est dans les murs de l’état-major de la Brigade, à Châlons-en-Champagne, qu’un auditoire composé de cadres mais aussi de personnalités civiles locales a assisté à une conférence sur les implications politiques et stratégiques de cette bataille sur le cours du second conflit mondial et les décennies qui ont suivi, présentée par monsieur Thierry Terrier, de la Fondation de la France Libre.

Pour le moment, la 1 BM cherche en priorité à faire découvrir aux jeunes engagés ces aînés exemplaires, et choisir parmi eux leurs parrains de promotion. Ainsi, se perpétueront leurs valeurs : courage, volontarisme, engagement personnel, mélangeant toutes origines et idées, afin de leur faire découvrir et partager l’idéal commun qui fut celui de nos anciens de la 1 DFL.

Le CFIM de Dieuze, creuset de formation de tous les jeunes engagés, poursuit l’objectif de les faire adhérer à l’idéal : "Servir la France, Rester des hommes libres.

Les cérémonies de parrainage des promotions du CFIM de Dieuze

Juin 2013 - Marcel GABRIEL (RA)

Octobre 2012 - Pierre HEITZMANN (BIMP)

Avril 2012 - Jean TRANAPE (Bataillon du Pacifique)

Octobre 2011 - Marcel BARBARY (Transmissions) est le 1er parrain de la toute jeune unité de l’Armée de Terre au CFIM de Dieuze

 
Navigation