Trouver des informations sur un Ancien de la DFL

Informations nominatives

L’Amicale reçoit de nombreuses demandes de descendants d’anciens de la DFL qui souhaitent obtenir des renseignements précis sur le parcours de leur parent durant la guerre.

L’Amicale possède un certain nombre de fiches et quelques dossiers sur les anciens AYANT ADHERE à l’Amicale.

Une liste des anciens de la DFL " l’Annuaire des anciens de la DFL" est accessible et téléchargeable sur le LIEN suivant.

Cette liste comporte les noms , prénoms et Unité d’appartenance au sein de la Division.

Elle fait l’objet d’un complément de renseignements :

Voir dans le Chapitre II la présentation de la base de données "Mémoire des hommes" ainsi que la "Liste des Français Libres" dite "Ecochard".

Index biographique/bibliographique de citations des hommes de la DFL, relevés au cours de nos lectures

Cet outil développé à l’origine par Laurent Laloup est repris et enrichi sur ce site. Toute personne souhaitant y contribuer est la bienvenue !

SGA - Mémoire des hommes

Mémoire des hommes est destiné à mettre à la disposition du public des bases de données réalisées à partir de la numérisation et de l’indexation de fiches biographiques conservées par le ministère de la défense. Il a également pour vocation d’honorer la mémoire de celles et ceux qui ont participé ou donné leur vie au cours des conflits de l’époque contemporaine.

Le ministère de la Défense met en ligne sur le site Mémoire des hommes le fichier d’état civil militaire de la Seconde Guerre mondiale rassemblant l’ensemble des quelques 200 000 militaires morts durant les opérations qui se sont déroulées entre 1939 et 1945..

Les éléments ici présentés rassemblent en effet l’ensemble des militaires morts durant les opérations qui se sont déroulées, sur des fronts assurément multiples, entre 1939 et 1945.

Ils intègrent tant les soldats qui se battirent sous la croix de la Lorraine que les militaires des forces vichystes engagés au Levant ou en Afrique du Nord. Ils mêlent coloniaux et métropolitains, conscrits et militaires d’active, soldats réguliers et résistants – quand ces derniers bénéficièrent d’un statut militaire à l’instar de Jean Moulin. Cette diversité ne signe en rien un jugement moral. Les auteurs du site, en d’autres termes, n’ont pas voulu créer un mémorial virtuel visant à saluer l’ensemble des soldats tombés. Ils ont plus prosaïquement souhaité mettre à la disposition des familles et des chercheurs – généalogistes notamment – une base permettant de retracer des itinéraires individuels.

Les fiches, élaborées à partir des dossiers d’instruction, comprennent principalement le nom, le prénom, l’unité, la date, le lieu et le département de naissance, ainsi que la date, le lieu et la cause du décès – auxquels s’ajoute la mention Mort pour la France quand elle a été délivrée.

Olivier Wieviorka, professeur d’histoire contemporaine à l’Ecole normale supérieure de Cachan.

A noter que les marins et les aviateurs seront intégrés ultérieurement.

Des compléments ou modifications pourront être apportés à cette base, soit à l’initiative de l’administration, soit à la demande des particuliers souhaitant exercer leur droit de rectification, conformément à l’arrêté du 3 octobre 2003 portant création du site Mémoire des hommes.

SGA/DMPA/Mémoire des hommes

Contact : webmestre@memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr

Accès à la base de données

Liste des Membres des Forces françaises libres (18 juin 1940 - 31 juillet 1943)

Un membre des Forces françaises libres est un engagé volontaire, homme ou femme, sous les ordres du général de Gaulle du 18 juin 1940 au 31 juillet 1943, ce qui exclut toute action occasionnelle hors de son autorité.

Une liste nominative de plus de 53 190 noms de volontaires.

A partir du 18 juin 1940, la France vaincue devient la France gagnante :

Cette liste, régulièrement mise à jour est encore imparfaite :

Tout lecteur intéressé et documenté ayant des informations à préciser ou des modifications à signaler peut le faire en écrivant à M. Henri Ecochard, auteur de la liste.

Accès à la liste


Au delà de ces renseignements biographiques, il est possible de s’adresser aux services détenteurs d’archives administratives militaires pour obtenir plus d’informations :

Pour les Officiers : aux Archives de Vincennes ;

Pour les autres militaires de l’Armée de Terre : au Bureau central d’archives administratives militaires de Pau.

II. Archives administratives

Le Bureau Central d’Archives Administratives Militaires de Pau

Créé à Pau le 1e mai 1961, il a permis de regrouper les archives administratives de l’armée de Terre, disséminées jusqu’alors dans divers établissements de métropole et d’Afrique du Nord.

Le BCAAM reçoit, chaque année, quelques 270 000 correspondances. Il produit 100 000 états de service, 29 000 travaux de décoration et vérifie 25 000 à 30 000 demandes de cartes du combattant.

Détenir, conserver et exploiter…

► Les dossiers individuels des sous-officiers et militaires du rang nés entre le 01 janvier 1917 et le 31 décembre 1956 (classes de 37 à 76), dégagés des obligations du service national.

► Les dossiers des officiers de l’armée de Terre, de la gendarmerie nationale et des services communs rayés des cadres depuis le 1e janvier 1971,

► Les dossiers du personnel féminin né avant le 1e janvier 1983,

► Les dossiers des étrangers ayant servi dans l’armée française (hors légion étrangère),

► Les dossiers des ressortissants de l’ex-communauté ayant servi dans l’armée française.

► Les archives collectives, administratives et médicales, des formations de l’armée de Terre depuis 1937, des unités dissoutes, des unités d’active après 5 ans de conservation au corps.

► Les fichiers des citations et ordres généraux de 1914 à nos jours (hors Air et Mer).

Comment obtenir ?

► Un extrait des services

Adresser une demande écrite sur laquelle seront précisés les nom, prénom, date et lieu de naissance, adresse et si possible le numéro d’immatriculation militaire

(document à télécharger). Les ayants cause doivent joindre à la demande une photocopie du livret de famille établissant le lien de parenté et faisant mention du décès de l’intéressé.

► Une copie de dossier médical ou de document administratif

Demande à formuler exclusivement par courrier postal accompagnée d’une copie de pièce d’identité (document à télécharger).

 Une consultation de votre dossier

Formuler une demande par courrier pour obtenir un rendez-vous.

 Une décoration

Le BCAAM peut vous délivrer les documents relatifs aux citations, aux médailles commémoratives, à la médaille d’outre-mer. Pour cela suivre la procédure de demande d’extrait des services. (document à télécharger)

► Cas particulier des dossiers des anciens militaires originaires des ex-colonies et protectorats français . Pour obtenir un état signalétique et des services, une attestation de services ou une attestation de position administrative, un document médical, une décoration au titre du ministère de la défense, préciser sur votre demande : Nom, prénom, date et lieu de naissance, filiation (Nom et prénom des parents). Joindre Obligatoirement :

► un acte de naissance complet, (si la personne est décédée, joindre également la copie de pièces établissant vos liens de parenté avec le défunt)

► toute information sur la nature des services effectués au titre de l’armée française.

DEMANDES NON TRAITEES au BCAAM :

► La carte du combattant S’adresser à l’office national des anciens combattants et victimes de guerre du département de résidence.

► Ancien sous-officier ou soldat âgé de plus de 90 ans : Archives départementales du lieu de recensement.

► Ancien officier rayé des cadres avant le 01/01/1971 : Service Historique de la Défense – département terre BP 166 00468 ARMEES

► Ancien militaire originaire d’un département ou d’un territoire d’outre-mer : Centre du Service National de rattachement (voir liste BSN/CSN en téléchargement)

Bureau Central d’Archives Administratives Militaires

Place de Verdun, caserne Bernadotte, 64023 Pau cedex, téléphone : 05 59 40 46 92 fax : 05 59 40 45 53.

http://www.defense.gouv.fr/actualit...

site internet

Navigation