Le camp Colonna d’Ornano à Brazzaville - Blanche ACKERMANN

Je vous revois assis sous les bougainvilliers
​Devant une orangeade près des frangipaniers
Vos shorts taillés trop grands, la chemise kaki,
Vous sembliez de grands scouts ainsi sous ces habits,
Des bas de coton blancs et de gros godillots,
Vous vous efforciez tous à être "rigolots"
Parti de NORMANDIE, ou de votre BRETAGNE
vous qui aviez tout quitté pour suivre la CAMPAGNE
​Qui par un long chemin ardu et difficile
Devait, l’arme à la main, reconquérir nos villes.

De CAEN, de SAINT MALO ou de l’ILE DE SEIN,
Vous partiez confiants, pour suivre le destin
Que nous avait montré dans un vibrant APPEL
CELUI qui nous donna la VICTOIRE si belle.

Vous aviez retenu tout au fond de votre âme
Les trois mots à eux seuls qui sont out un programme :

ACTION et SACRIFICE et au bout l’ESPERANCE,
Ainsi déterminés vous serviez bien la FRANCE.

Et l’on vit arriver un beau jour à BRAZZA,
Un essaim d’étudiants prêts pour le grand combat.

Tout près de la forêt, dans un coin débroussé,
L’on vous fit une Ecole en tôles ondulées.

Et l’âme de SAINT-CYR si durement meurtrie
Sur les bords du CONGO a un jour refleuri,
Grâce à son créateur, Edgar de LARMINAT
Qui fit de ces enfants de valeureux SOLDATS

Navigation