Les 3 et 4 septembre 2014, la ville de Lyon a célébré le 70e anniversaire de sa libération

C’est dans la cour de l’Hôtel de Ville que nous fûmes conviés à assister, le 3 septembre, aux commémorations du 70e anniversaire de la Libération de Lyon. Le Président Murati, empêché s’était fait représenter par son conseiller, Pierre Saint-Hillier.

Devant un aréopage de personnalités, chef de cabinet du Ministre de la Défense, préfet, autorités religieuses, associations d’anciens combattants, le général Pierre Chavancy, gouverneur militaire de Lyon qui a commandé la 13, Henri Brosset, fils du général Brosset, élus des communes voisines et Maire de Lyon, le discours du général De Gaulle prononcé le 14 septembre 1944 à l’Hôtel de Ville de Lyon fut lu in extenso avant que furent déposées des gerbes au pied de la plaque du général Diégo Brosset.

Après une distribution de canotiers ornés d’un ruban rouge, nous vîmes arriver M. Jean-Yves Le Drian, ministre de la Défense qui participa au reste des cérémonies, après avoir passé en revue les détachements des unités présents.

Précédés d’un défilé de véhicules de la libération où avaient embarqué de nombreux participants de tous âges, un cortège se constitua, qui de rendit, à pied à la place Bellecour. Derrière les nombreux porte-drapeau, parmi lesquels on remarqua Patrice Amspach avec le drapeau de la 1e DFL, se regroupèrent les diverses unités présentes, les autorités, ministre et maire en tête, la foule des invités et la population lyonnaise. Tous, entraînés par la musique de l’Infanterie marchâmes d’un pas assuré échangeant avec d’autres invités, Mgr Barbarin, Consul des USA, anciens élus, anonymes, etc.

A 17h30, toutes les cloches de la Ville de Lyon carillonèrent.

Un premier arrêt au pied de la statue de l’Homme de Pierre , sanctuaire de la Résistance, fut l’occasion d’un nouveau dépôt de gerbes très recueilli.

Puis nous arrivâmes place Bellecour où avait été installé un village de la Libération où de nombreuses animations avaient été organisées.

M. Le Drian, ministre de la Défense, puis M. Gérard Collomb, maire de Lyon, prononcèrent chacun un discours où furent largement cités la 1e DFL et le général Brosset ainsi que les Forces de l’Intérieur. Nous écoutâmes la lecture du poème de Paul Eluard Liberté. La cérémonie se conclut par quatre sauts en parachute. Les parachutistes furent applaudis et félicités par M. le Ministre.

Le 4 septembre un hommage particulier fut rendu au général Diégo Brosset. A l’invitation de M. le Maire de Lyon, la DFL était présente ainsi qu’Henri Brosset, fils du général.

Accompagnés par la chorale des petits chanteurs de Saint Marc, place du général Brosset, les autorités procédèrent à des dépôts de gerbes devant la stèle du général Brosset que nous avions inaugurée l’an dernier.

Nous retrouvâmes alors les salons de l’hôtel de Ville pour écouter une conférence de M. Guillaume Piketty et de M. Bruno Benoit sur le général Brosset et la Libération de Lyon, accompagnée de films d’actualité de l’INA.

Dans la soirée, à l’Institut Lumière, nous pûmes assister à la projection d’images d’archives et revoir le film de Claude Berri, Lucie Aubrac, qui conclut ainsi deux belles journées de commémoration.

Discours de M. le Maire de Lyon

Discours du Maire de Lyon prononcé le 3 septembre place Bellecours pour célébrer le 70ème anniversaire de la Libération de la ville.

Télécharger
2014_discours_gerard_collomb-14218.pdf

 

 
Navigation