NOVELLO André

19/05/1911

Grade : souslieutenant

Unité : GENIE - 1er B.G.

 

Français Libre

 

À propos

Lieu de naissance : ploumagoar

Profession : liberal

Ralliement : maroc (juil.-43)

Mort pour la France

Lieu de décès : Alsace

 

Écrits

Grâce à Martine Debaussart sa nièce, le parcours d’ André NOVELLO est connu. Né en 1911 près de Guingamp où ses parents, d’origine italienne, se sont établis en 1904, André, après de bonne études primaires et secondaires, est admis à l’école des Travaux publics. En 1933, son frère et lui sont lauréats du premier concours de la maison individuelle organisé par le magazine L’Architecture d’Aujourd’hui. À l’occasion de l’exposition de l’Habitat organisée à Paris en 1954, ils reçoivent les félicitations d’Albert Lebrun, président de la République.

Survient la guerre, puis la défaite des armées françaises. Ayant entendu l’appel du général de Gaulle, André NOVELLO n’hésite pas : il tente de rejoindre l’Angleterre en kayak, mais est malheureusement intercepté par une patrouille allemande. Ce n’est que partie remise. En 1942, il franchit les Pyrénées pour rejoindre l’Afrique du nord via l’Espagne. Trahi par son passeur, André NOVELLO passe sept mois dans le camp de concentration de Miranda avant d’être libéré et de pouvoir s’engager dans les Forces Françaises Libres avec lesquelles il participe aux campagnes de Tunisie, d’Italie et de France.

Faisant fi d’une prometteuse carrière d’architecte, André NOVELLO a choisi de servir la France. Son comportement courageux lui a valu, en octobre 1944, d’être cité à l’ordre de l’armée avec attribution de la croix de guerre avec palme, ainsi que l’attribution de la croix de chevalier de la Légion d’Honneur.

Source : Patrimoine Doller,
Bulletin de la société d’histoire de la Vallée de Masevaux n°15 - 2005

En savoir plus

Citations

JMO Castelbou

Génie Fontana