Pourquoi le CHANT DE PROTESTATION DU 22e BMNA ? Commentaires de Maurice PAULHIES (BM 4)

A l’intention de mes camarades CVR

"Sans la question de ma voisine de table à Annecy, je n’aurais peut être jamais songé à vous parler de cette chansons si singulière et peu connue.

► Qu’est ce que cette guerre de TUNISIE qui revient souvent dans vos conversations ?".

Nous éclatons de rire Nalbert et moi : Ah ces "anciens" , incorrigibles et intarissables bavards lorsqu’ils racontent, lorsqu’ils se souviennent... Sommés, en quelque sorte, de répondre à cette dame, nous nous efforçons ensemble d’expliquer, de traduire en clair, la complexité de cet épisode de notre histoire que nous vécûmes du même côté de la barrière.

En bref : le débarquement anglo-américain sur les côtes d’Afrique du Nord, suivi immédiatement par l’arrivée des troupes allemandes à TUNIS, l’embarras du commandement de l’Armée française en Tunisie qui se demanda s’il allait suivre l’exemple de son collègue en SYRIE, ou se mettre du côté des Alliés, puis lé décision de s’opposer au passage des Allemands à MEDJEZ EL BAB, la campagne de Tunisie...la victoire et le défilé triomphal du 20 mai 1943 sur une grande avenue de TUNIS...

La suite ne reste connue que de ceux qui l’ont vécue.

Au lendemain du défilé ( a délégation des FFL défile donc à sa place normale dans l’ordre de bataille, avec la 8e Armée britannique dans les rangs de laquelle ils se sont battus et sont arrivés par le sud du pays) un nombre croissant de militaires continue d’affluer à la 1e DFL, qui a ouvert à KAIROUAN un centre d’accueil pour les recevoir... Les militaires d’Afrique du Nord tiennent les "gaullistes" - c’est ainsi qu’ils appelaient les Français Libres - comme déserteurs, traîtres, ou mercenaires...

Le différend DE GAULLE-GIRAUD est au fond un conflit de légitimité entre deux pouvoirs politiques.

Giraud a recueilli l’héritage de VICHY et à travers sa personne, les militaires d’Afrique du Nord ont le sentiment de rester fidèles au maréchal Pétain et au serment qu’ils lui ont prêté.

Les Français Libres récusent complètement le régime de Vichy, donc celui de Giraud qui en est issu. Ils n’admettent que le Comité national de la France combattante, pur de toute compromission avec l’ennemi....A la fin, sur la demande de l’état-major d’Alger, le groupe de divisions françaises libres se voit interdire le séjour en Tunisie par le commandement allié.

Le 7 juin, il reçoit l’ordre de retourner en Tripolitaine sous le prétexte officiel de s’y reformer au calme.( Les Français libres au combat- 1e DFL, Yves GRAS )

Cet exil ne se terminera pas avant le 1e août, date de l’unité officielle de l’armée, où les FFL cessent d’exister (ne sont FFL que ceux qui ont rejoint De Gaulle avant cette date).

Et c’est de la fin de cet exil que date la chanson présentée ici et vous en comprendrez ainsi mieux l’amertume, l’exaspération, la révolte.

Vous comprenez qu’elle s’adresse à cette armée d’Afrique du Nord avec qui il faudra pourtant bien finir par se réconcilier, à travers les combats d’Italie et de la Libération de la France.

Revenir ou aller au texte du Chant de protestation dans Mémoire de la DFL > La DFLChants

Navigation