Sur les pas de la 1e DFL en Provence

Comme Ulysse, nous avons embarqué pour un long voyage, sans savoir si nous allions arriver au port. Si les vents n’étaient pas contraires, les agents de la SNCF avaient fait de leur mieux pour transformer ce qui aurait pu être une simple aventure en parcours du combattant. Que dire quand on représente la 1e Division Française Libre ?

Après la journée de l’ADFL, le 11 juin à l’Arc de Triomphe, honorée de la présence du secrétaire d’Etat aux Anciens Combattants, qui une fois encore nous a témoigné de son amitié, nous avons pris le train des quatre coins de France pour nous retrouver à la Légion d’Aubagne. Par tous nos moyens, train, voiture, autocar, nous avons fini par arriver au port où Yvette nous avait fait préparer un repas d’accueil somptueux. Les restaurateurs, nous avaient attendus, comme le car, malgré nos 5 heures de retard.

Dès le lendemain, nos hôtes légionnaires nous attendaient et nous retrouvions quartier Vienot les voyageurs de Provence qui se joignaient à nous. L’assemblée générale, présidée par les colonels Robédat et Billard, tous deux Vice-Présidents de l’ADFL, fut un moment de repos avant la visite passionnante du Musée de la Légion. Après le repas, nous nous sommes dirigés vers l’Institution des Invalides de la Légion Étrangère de Puyloubiers où nous avons rencontré quelques pensionnaires et visité l’important musée fort bien achalandé.

Après quelques achats, nous sommes repartis vers Fréjus, pour le dîner et la nuit car le 14 juin s’annonçait une journée chargée.

En effet, aidés par le colonel F. Schild et nos amis du Souvenir Français, nous avons enchaîné plusieurs cérémonies : une visite de la Nécropole de Boulouris en présence de Mme Dumont, Conseillère Générale du Var, avec dépôt de gerbe en présence de nombreux porte-drapeaux, une cérémonie avec dépôt de gerbe au Monument à l’Armée Noire à Fréjus et enfin une visite au Musée des Troupes de Marine que nous avait préparée le chef de Bataillon P. Roudier. Après un rapide et délicieux repas à Cavalaire, nous avons déposé une gerbe au monument à la Ie Armée, puis en présence de M. Grima, un de nos anciens, nous avons déposé une gerbe au monument de la 1e DFL à La Croix-Valmer. Toutes ces cérémonies ont pris fin au centre Culturel de Saint-Raphaël où nous avons été accueillis en invités d’honneur avec une superbe haie de drapeaux, à l’inauguration d’une exposition sur le débarquement de Provence, fort bien conçue.

Nous sommes alors repartis vers Toulon pour un dîner sous les tonnelles du restaurant « la Coquette » et une nuit à l’hôtel.