de ROUX Robert

??/??/????

Grade : colonel

Unité : BM 2

 

Français Libre

Voir ses décorations

  • Chevalier de la Légion d’Honneur
  • Compagnon de la Libération
  • Médaille Commémorative de la Grande Guerre
  • Médaille de la Victoire
  • Croix de Guerre 1914-1918 avec 2 citations
  • Croix de Guerre de TOE avec étoile d’argent
 

À propos

Lieu de naissance : sennece les macon

Profession : militaire

Ralliement : aef (août-40)

Lien compagnons

Mort pour la France

Lieu de décès : ?

Sépulture : Cimetière militaire de Beyrouth Liban

 

Écrits

ROBERT DE ROUX (1899-1942)

Né à Sennecey-lès-Mâcon (Saône-et-Loire), engagé volontaire dès 1917, Robert de Roux choisit de rester dans l’armée à l’issue de la Grande Guerre. Après avoir pris part à la mission Weygand en Pologne (1919), sorti major de l’école de Saint-Maixent, il choisit la coloniale et est affecté successivement en Indochine, au Maroc, en Algérie et au Dahomey (1922-1932).

Après un retour à Saint-Maixent, où il enseigne la tactique durant deux ans, il est promu capitaine et nommé commandant militaire du Togo (1934).

En septembre 1939, il reçoit le commandement du bataillon de tirailleurs sénégalais de l’Oubangui-Chari, rapidement dissous. Il rallie la France Libre en juillet 1940, avant le ralliement officiel de ce dernier territoire (août). Chef de bataillon, commandant militaire de l’Oubangui-Chari, il met sur pied le bataillon de marche n°2 (BM2) avec 800 premiers volontaires (novembre 1940). L’entraînement se poursuit en Palestine avant l’engagement de Syrie.

Robert de Roux entre à Alep (6 août 1941), mais doit passer le commandement du BM 2 au Capitaine Henri Amiel lorsqu’il reçoit les fonctions de commandant militaire des territoires du nord de la Syrie.

Lieutenant-colonel, placé à la tête de la 2e demi-brigade coloniale formée de la fusion du BM 2 et du Bataillon du Pacifique, il prend ensuite part à la campagne de Libye (Tobrouk, Halfaya, Bir Hakeim). Sur le chemin de Beyrouth, où il doit recevoir la Croix de la Libération qui vient de lui être décernée, il trouve la mort dans l’accident de son avion au Liban (18 août 1942).

Le lendemain, le gène Gaulle épingle la croix de la Libération sur le fanion du BM2 avant d’en déposer une seconde le 30 août, sur le cercueil de son chef.

Stéphane SIMONNET
Dictionnaire de la France Libre. Ed. Laffont, 2010

Obsèques du Colonel DE ROUX

CHEMINS DE MÉMOIRE...

Le Monument en hommage au Colonel de Roux à Bangui (Rép. Centraficaine) - Crédit photo Deroo Lien

En savoir plus

  •  

Le colonel Robert DE ROUX à Bir Hakeim (BM 2) par François VALLI